L’élection présidentielle américaine laisse plus de temps à la Fed

le 02/11/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les tensions liées aux déboires de Hillary Clinton confortent le scénario d’un statu quo aujourd’hui et d’une hausse de taux en décembre.

L’élection présidentielle américaine laisse plus de temps à la Fed
(Photo Fed.)
Les tensions enregistrées sur les marchés depuis vendredi dernier à la suite de l'annonce de la réouverture de l'enquête du FBI sur les e-mails de la candidate Hillary Clinton à l’élection présidentielle aux Etats-Unis accroissent la probabilité d’un statu quo de la Fed à la réunion du FOMC qui...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi