La gestion française se dote d’un ambassadeur à l’international

le 27/10/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La gestion française se dote d’un ambassadeur à l’international
(DR)

L’Autorité des marchés financiers (AMF) et l’Association française de la gestion financière (AFG) ont annoncé ce matin la nomination d’un ambassadeur de la gestion tricolore en la personne de Jean-Louis Laurens, dans le cadre de la présentation ce jeudi des mesures de leur groupe de travail commun baptisé FROG (French Routes and Opportunities Garden). Associé gérant de Rothschild & Cie Gestion jusqu'en juin dernier, après avoir dirigé Robeco et Axa IM France, Jean-Louis Laurens, aura la charge de promouvoir la place de Paris à l’international.

« La place de Paris a des atouts considérables pour pouvoir devenir la place de référence de l’Union européenne post-Brexit en matière de gestion d’actifs », a souligné ce trilingue (français, anglais, allemand) diplômé de HEC et docteur en économie. « La France dispose d’un marché profond en lien avec sa longue histoire en matière de gestion d’actifs, du fait de la présence de grands institutionnels. Nous bénéficions aussi d’un écosystème leader dans certains domaines comme celui des dépositaires, avec un vivier de talents nous permettant d’être à la pointe de l’innovation, par exemple dans le smart bêta », a notamment illustré Jean-Louis Laurens.

Après plusieurs mois de réflexion, l’AMF et l’AFG ont synthétisé les sept « mesures concrètes » contenues dans FROG, tant sur le plan technologique que sur le plan réglementaire. Pour séduire les investisseurs étrangers, les deux premières mesures permettront de « choisir parmi un catalogue complet de solutions en matière de souscription/rachat de fonds » et d’investir « dans des SICAV ayant fait le choix du respect d’une charte de bonne gouvernance ». Les cinq autres mesures apporteront pour leur part davantage de transparence et de flexibilité aux sociétés de gestion.

Sur le même sujet

A lire aussi