Les hedge funds s’acheminent vers une décollecte massive cette année

le 24/10/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'industrie de la gestion alternative a enregistré plus de 50 milliards de dollars de retraits de janvier à fin septembre, malgré des performances globalement positives.

La décollecte sur les fonds émergents s'accélère - Photo : Fotolia

Les encours record de la gestion alternative masquent une réalité plus contrastée. Les actifs gérés par les hedge funds ont atteint 2.972 milliards de dollars (2.734 milliards d’euros) au troisième trimestre, selon les chiffres dévoilés jeudi soir par le cabinet Hedge Fund Research (HFR). Un montant qui dépasse de 3 milliards le précédent record du deuxième trimestre 2015. La performance éclipse en réalité la décollecte massive de l’industrie. Les fonds alternatifs ont subi 28 milliards de dollars de sorties nettes au troisième trimestre. «Cela représente la plus forte décollecte trimestrielle depuis le deuxième trimestre 2009 et porte à 51,5 milliards de dollars les sorties depuis début 2016», pointe HFR. A ce rythme, l’industrie devrait connaître sa première année de décollecte nette depuis 2009.

Les grands noms concentrent l’essentiel des rachats : au troisième trimestre, près de 22 milliards de dollars sont sortis des hedge funds gèrant plus de 5 milliards d’encours. Les plus petits (moins de 1 milliard géré) ont au contraire enregistré des flux légèrement positifs.

Les stratégies event driven ont subi à elles seules 15,4 milliards de dollars de retraits de juin à septembre, et 27,4 milliards depuis janvier. La sous-catégorie des fonds de situations spéciales a été particulièrement boudée, dans un environnement de marché incertain. Pour autant, la famille event driven dans son ensemble affiche la meilleure performance des catégories répertoriées par HFR. Ces fonds ont gagné 4,6% au cours du trimestre et 6,8% depuis janvier.

Les fonds alternatifs en actions ont progressé de respectivement 4,6% et 4,2%, et les véhicules obligataires de «relative value arbitrage» de 3% et 5,7%. Les stratégies macro ont reculé de 1,1% au troisième trimestre, mais progressé de 1,6% depuis janvier. Ces performances positives n'ont pas suffi pour conserver la confiance des investisseurs. L’indice composite de HFR a gagné 4,2% depuis janvier, un niveau visiblement insuffisant au regard des frais de gestion élevés des fonds alternatifs.

«L’environnement de performance des hedge funds s’est amélioré au troisième trimestre, en dépit des rachats, du déclin continu de la livre sterling consécutif au Brexit, et de perspectives macroéconomiques incertaines dans la plupart des régions», estime tout de même Kenneth Heinz, président de HFR.

Sur le même sujet

A lire aussi