Stanley Fischer craint des récessions plus longues avec des taux bas

le 18/10/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'économie américaine pourrait s'exposer à l'avenir à des récessions plus longues et plus profondes si les taux d'intérêt devaient rester à leurs bas niveaux actuels, a déclaré hier le vice-président de la Réserve fédérale, Stanley Fischer. Les responsables de la politique monétaire disposent...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi