«Nous ne croyons pas que la BCE se mettra à acheter des actions sur le marché»

le 17/10/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Matthieu Louanges, responsable de l’activité de Pimco en France et en Suisse.

La BCE

L'Agefi : Quand la Fed va-t-elle relever ses taux?

Matthieu Louanges : Nous nous attendons à une hausse des taux de la Fed de 25 pb d'ici la fin de l'année, en décembre après l'élection présidentielle. La conjoncture américaine est bonne, le rythme de créations d'emplois reste élevé et l'inflation remonte. Si néanmoins le résultat de l'élection présidentielle ouvrait une période d'incertitude élevée, la Fed pourrait décider d'attendre.

Comment la BCE pourrait-elle ajuster ses rachats d’actifs?

La BCE a plusieurs options si elle devait se trouver confrontée à des limites en terme de titres éligibles à l’achat. Le niveau des taux obligataires sera important à cet égard dans la mesure où des taux plus élevés, comme ces derniers jours, rendent éligibles davantage de titres. La BCE pourrait assouplir sa règle d'allocation par pays. Ce faisant, elle pourrait justifier une plus grande part allouée aux pays périphériques, ce qui serait une bonne nouvelle pour eux mais pourrait rencontrer de la résistance en Allemagne. La BCE pourrait également décider d'acheter moins d'obligations sur le marché jusqu'à même réduire le chiffre actuel de 80 milliards mensuels. Enfin, nous ne croyons pas que la BCE se mettra à acheter des actions sur le marché.
 

Sur le même sujet

A lire aussi