Amundi étrenne le nouveau label public ISR

le 01/09/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le gérant d’actifs français a annoncé la labellisation par Afnor Certification de quatre de ses fonds ouverts totalisant 700 millions d’euros d’encours.

Amundi étrenne le nouveau label public ISR

Le nouveau label public ISR (investissement socialement responsable) entré en vigueur en janvier dernier est désormais une réalité bien concrète. Amundi a annoncé hier que quatre de ses fonds ouverts (Amundi Crédit Euro ISR, Amundi Actions Euro ISR, Amundi Actions Europe ISR et Amundi Actions USA ISR) ont été labellisés par Afnor Certification, la filiale de l'Association française de normalisation.

Le gérant français, qui est le premier à obtenir ce nouveau visa, devrait enrichir progressivement son offre ISR labellisée.

«Pour la première année du label, le Trésor a souhaité se concentrer sur les fonds actions et obligations d’entreprise en limitant les obligations souveraines et en excluant pour l’instant les fonds monétaires, rappelle à L’Agefi Thierry Bogaty, le directeur d'Amundi Expertise ISR. Le choix des quatre fonds que nous avons fait labelliser répond aussi à notre souci de cibler une clientèle de particuliers avec des véhicules que nos réseaux de distribution mettent davantage en avant.»

Issu de travaux lancés mi-2014, le label public ISR s’est heurté à de nombreuses divergences entre acteurs. Principale pomme de discorde, la prise en compte des critères ESG (environnement, social, gouvernance) avait finalement abouti à une solution consensuelle, jugée trop floue par certains. Un fonds doit ainsi réduire d’au moins 20% son univers initial, ou bien comme Amundi apporter la preuve que la note ESG de son portefeuille est «significativement supérieure» à l’univers de départ.

«Le choix de l’Afnor s’est imposé de lui-même car l’association certifie déjà la démarche ISR globale d’Amundi depuis 2013», estime Thierry Bogaty. Délivré pour trois ans, le label donnera lieu à un suivi annuel pour vérifier que la construction du portefeuille est conforme au cahier des charges. Ce dernier comporte cinq autres piliers (objectifs généraux, méthode d’analyse, transparence du reporting, dialogue avec les entreprises et impact ESG) pour juger du caractère ISR du fonds.

Malgré son expérience en la matière, Amundi a «dû affiner la formalisation de la mesure d’impact de son approche et se soumettre scrupuleusement au plan de contrôle du cahier des charges du label», explique Thierry Bogaty. Totalisant 700 millions d’euros d’encours, les quatre fonds sont distribués par Crédit Agricole, LCL, Société Générale et Crédit du Nord. Un autre fonds de 250 millions d’euros nécessitant des ajustements de sa documentation juridique devrait être prochainement labellisé.

Sur le même sujet

A lire aussi