L’Espagne avance doucement vers une sortie de crise politique

le 22/08/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le parti de Mariano Rajoy a signé le pacte proposé par le centre-droit. Mais le vote d’investiture du Premier ministre prévu le 30 août dépend encore de la position du PSOE.

La crise politique en Espagne réserve son lot de surprises. Le parti de Mariano Rajoy, chef du gouvernement en fonction, a accepté la semaine dernière les mesures du pacte anticorruption exigées par Albert Rivera, le leader du parti de centre droit Ciudadanos, alors qu'une alliance semblait...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi