La gestion d’actifs française continue d’embaucher

le 10/08/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les effectifs des gestionnaires ont augmenté de 2,6% en 2015, selon l'AMF, malgré l’externalisation renforcée de certaines fonctions.

La gestion d’actifs française continue d’embaucher
Le secteur français de la gestion d’actifs totalisait 15.931 employés à fin 2015.
(Crédit Fotolia.)

Sur fond de Brexit et d’incertitude sur le maintien d’une partie des emplois de l’industrie de la gestion d’actifs à la City, la France, elle, reste attractive. Dans son dernier rapport, l’Autorité des marchés financiers (AMF) passe au crible les effectifs des gestionnaires implantés sur le sol français. En augmentation régulière depuis 2011, leur nombre grimpe de 2,6 % sur un an à fin 2015, pour représenter 15.931 employés. Cette croissance reflète une hausse à la fois du nombre de gérants et des équipes «satellitaires» (0,6% et 3,3%). En proportion, la part des gérants reste stable (27 %) mais varie selon la taille des maisons de gestion, les plus petites choisissant d’externaliser les fonctions support (comptabilité, contrôle, informatique etc.), souvent poussées par les contraintes réglementaires.

Si 49,7% des effectifs du secteur travaillent dans les 30 sociétés les plus importantes, la majorité des gestionnaires (75,8%) reste d’envergure entrepreneuriale. Industrie atomisée, 79,9% des maisons de gestion emploient moins de 25 salariés. Une caractéristique qui influe sur la médiane des encours par effectif. Les plus petites entités gèrent 17,1 millions d’euros par salarié contre 77, 4 millions d’euros pour les filiales de banques et d’assureurs. Adossées à de grands groupes, ces dernières bénéficient de la mutualisation des moyens, d’où leur ratio encours/effectif plus élevé.

A lire aussi