La demande immobilière à Londres paie un lourd tribut au Brexit

le 22/07/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’intérêt des investisseurs est retombé à son plus bas niveau depuis 2009 d’après les premières enquêtes post-référendum.

Les difficultés du marché immobilier londonien étaient déjà connues, avec plusieurs fonds ayant suspendu les rachats de parts dans les semaines qui ont suivi le vote. Les premières enquêtes sur le sentiment des investisseurs réalisées après le référendum montrent que l’impact sur leurs décisions...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi