Le Brexit amplifie l’hémorragie des fonds actions européennes

le 01/07/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le Brexit amplifie l’hémorragie des fonds actions européennes
(Bloomberg)

Sous l'effet du vote britannique en faveur du Brexit, les fonds investis en actions ont connu leur pire semaine depuis les turbulences de l'été 2015. Selon l'étude hebdomadaire de BofA Merrill Lynch reposant sur les données d'EPFR, les sorties nettes sur les fonds actions ont atteint 9,5 milliards de dollars pour la seule journée du 27 juin, soit la plus forte baisse en une seule journée de la décennie. Les retraits s'élèvent à 20,7 milliards au total sur la semaine au 29 juin. Pour les fonds investis en actions européennes, les retraits atteignent 5,3 milliards de dollars, un record depuis octobre 2014.

Le Brexit n'a fait qu'amplifier un mouvement de repli déjà bien établi. Il s'agit de la 21e semaine consécutive de sorties pour les fonds d'actions européennes. Les rachats nets sur les fonds dédiés aux actions britanniques ont atteint 600 millions de dollars et ils subissent des décollectes sur neuf des dix dernières semaines.

Les fonds d'actions américaines ne sont pas épargnés. Ils ont connu leurs plus importantes sorties nettes en huit semaines avec 11,6 milliards de dollars retirés. Les fonds en actions émergentes ont enregistré des rachats nets à hauteur de 1,3 milliard de dollars. Seules les actions japonaises ont bénéficié de la faveur des investisseurs avec des souscriptions nettes de 300 millions de dollars.

De leurs côtés, les fonds obligataires, toutes catégories confondues, ont accusé des rachats nets à hauteur de 1,4 milliard, le montant le plus élevé depuis janvier 2016, principalement sous l'effet des rachats sur les fonds investis en obligations à haut rendement (3,4 milliards de dollars de sorties). Les fonds en obligations notées en catégorie d'investissement ont bénéficié de nouvelles entrées nettes, pour la dix-septième semaine consécutive, à hauteur de 1,8 milliard.

Sur le même sujet

A lire aussi