Vivendi a engrangé un millésime 2007 globalement conforme aux attentes

le 03/03/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La diversité de son portefeuille d’activités et les acquisitions réalisées devraient continuer à soutenir la croissance et la rentabilité du groupe

Contrat rempli pour Vivendi en 2007. Les principaux chiffres sont ressortis largement en ligne avec le consensus, qu’il s’agisse du résultat opérationnel consolidé avant survaleurs (Ebita) - en hausse de 8 % à 4,7 milliards d’euros (+9 % à change constant) -, du résultat net ajusté de 2,8 milliards (+8,3 %) - conforme aux dernières attentes de Vivendi -, le dividende net par action progressant de 8 % à 1,3 euro. Les performances par métiers soulignent la forte contribution de Maroc Telecom - dont le bénéfice a progressé de 19,6 % à 1,09 milliard d’euros - et de Canal+ France - dont l’Ebita a presque doublé pour atteindre 490 millions avant coûts de transition. Les synergies avec TPS sont estimées en 2007 à 150 millions, en avance sur le budget du groupe.

La musique affiche un Ebita en recul de 16 % à 624 millions dans un marché très difficile, mais la seule véritable déception provient des télécoms mobile en France. L’Ebita de SFR a en effet reculé de 2,6 % à 2,5 milliards, affichant toutefois une quasi-stabilité hors coûts d’intégration de Tele 2 et du lancement de l’offre ADSL. L’activité jeux a vu sa contribution croître de 60 % à 181 millions, malgré des coûts de développement plus élevés que prévu durant le quatrième trimestre.

La croissance externe s’est considérablement accélérée en fin d’année dernière avec l’annonce du rachat de Neuf Cegetel dans les télécoms et la prise d’une participation de contrôle dans l’éditeur de jeux vidéos Activision, « tous deux finalisés avant la fin du premier semestre 2008 », a précisé le PDG Jean-Bernard Levy. Il a souligné vouloir « garder les options ouvertes » quant à l’avenir de sa participation de 20 % dans la chaîne américaine NBC Universal, dont General Electric détient 80 %, ajoutant qu’il était « absolument légitime » que le groupe puisse s’intéresser à Première, la plus importante chaîne payante allemande, dont News Corp possède déjà 20 %.

Pour 2008, Vivendi dit « attendre une croissance de ses résultats comparables à celle de 2007 au périmètre actuel, soit 3,06 milliards d'euros », réitérant son objectif de résultat net ajusté compris entre 3,5 et 4 milliards en 2011. Il anticipe également un chiffre d'affaires dopé par les acquisitions d'environ 30 milliards d'euros en 2009, contre 21,6 milliards en 2007. Le titre a cédé 1,6 % vendredi alors que l’indice Dow Jones 600 baissait de 1,35 %.

A lire aussi