Les Vingt-Sept mettent en garde Londres sur l’accès au marché unique

le 30/06/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Tout en affirmant vouloir attendre le lancement de la procédure de divorce, l'UE commence à poser le cadre de la future négociation avec le Royaume-Uni.

Donald Tusk, le président du Conseil européen, après la réunion des Ving-Sept le 29 juin.
Donald Tusk, le président du Conseil européen, après la réunion informelle des Vingt-Sept le 29 juin.
(Crédit European Union)
Le sommet des chefs d’Etat et de gouvernement cette semaine à Bruxelles n’a pas permis de lever le brouillard qui plane sur les relations futures entre le Royaume-Uni et l’Union européenne. Le principe selon lequel il n’y aurait «pas de négociation sans notification» a certes été répété à l’envi....

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi