UniCredit écarte une grosse acquisition

le 25/01/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

"Pour l'instant, nous ne sommes pas intéressés par une activité de premier plan sur les fusions et acquisitions", a indiqué à Reuters une source interne à la troisième banque européenne par la capitalisation. Les analystes voient en la Société Générale une cible après la découverte d'une gigantesque fraude. UniCredit, qui avait discuté avec la banque française en 2007, passe souvent pour une candidate à l'OPA.

A lire aussi