Les stratégies s'adaptent à la volatilité

le 21/03/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

D'ailleurs la volatilité à 1 mois, telle qu’elle est anticipée sur le marché des futures, reste à un niveau élevé de 27 %. Face à ce contexte, DWS fait le pari des dividendes élevés et des obligations convertibles (OC). Lors d’une conférence hier, les gérants de DWS ont souligné qu’« à long terme, les dividendes génèrent en moyenne 40 % du rendement total d’un investissement en actions ». Les dividendes, qui offraient en 2007 un rendement de 3 %, ont encore du potentiel par rapport aux 7 % observés début des années 80. La société de gestion concentre ses choix sur les actions à dividendes élevés d’entreprises à cash-flows stables et disciplinées en matière de stratégie d’allocation du capital, celles-ci offrant une moindre volatilité et une meilleure visibilité que les entreprises n’en versant peu ou pas. Les compagnies d’assurance et banques de détail ayant une solide capacité financière (dépôts), les services télécoms et services publics font partie des secteurs en Europe préférés de DWS. Alors que le contexte de baisse des marchés actions profite aux OC grâce à leur comportement obligataire qui, en général, amortit entre un à deux tiers de la baisse, le bureau note que ces titres hybrides permettent « de réduire la volatilité globale d'un portefeuille et d'avoir une exposition très peu chère aux marchés actions au travers d'options sous-valorisées ».

Dans le contexte actuel de « deleveraging» et d’incertitude du marché, la volatilité, jouable via des supports liquides tels que les options, les warrants, les OC, permet, selon CAAM d’améliorer le couple risque/rendement de manière diversifiée et décorrélée. Cela peut se faire, « soit de manière directionnelle en jouant sur le retour à la moyenne long terme de la volatilité [25 % : ndlr], soit sur l’arbitrage de volatilité en profitant des inefficiences générées entre la volatilité implicite d’une option et celle réalisée sur l’actif sous-jacent, ou entre volatilité implicite de deux options».

A lire aussi