Silvio Berlusconi prêt à opposer un non ferme à Air France-KLM

le 21/03/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

S'il est élu, le candidat ne compte pas approuver la reprise d'Alitalia dans les conditions prévues actuellement. "La réponse que donnera le prochain premier ministre à Air France-KLM sera un 'non' sec et entier, pas dirigé contre la France mais contre les conditions posées", a-t-il dit selon Ansa.

A lire aussi