Progression artificielle de la consommation des ménages américains

le 27/06/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Les cadeaux fiscaux consentis par les autorités américaines ont, selon l’estimation médiane des économistes interrogés par Bloomberg, soutenu une progression de 0,7 % de la consommation des ménages en mai, après un gain de 0,2 % observé en avril. Toutefois, l’indice de confiance de l’Université du Michigan pourrait avoir atteint en juin son plus bas niveau depuis 1980, à 56,7 points. Dès lors, il est fort à parier que la consommation devrait prochainement accuser le coup, sous l’effet notamment d’un chômage en progression et de conditions de crédit plus strictes.

A lire aussi