Nyse Euronext annonce un triplement de ses bénéfices pour 2007

le 06/02/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La plate-forme boursière voit sa marge opérationnelle doubler et son chiffre d'affaires s'envoler. La volatilité des marchés lui a profité en janvier

Certains doivent penser qu’il est préférable d’être une Bourse qu'une société cotée. Nyse Euronext a en effet publié des résultats en très forte progression par rapport à ceux de 2006. Ainsi son chiffre d’affaires présente-t-il une hausse de 75 % à 4,16 milliards de dollars, alors que son résultat opérationnel a presque quadruplé, passant de 234 à 909 millions de dollars. De fait sa marge opérationnelle a plus que doublé en atteignant près de 22 %. En 2007, 428 nouvelles cotations ont été enregistrées. Les données 2006 de la publication étant celles de Nyse Group seul, si l’on raisonne en données comparables, à taux de change constants et en neutralisant l’effet de la fusion, la croissance reste forte. L’activité augmente de 25,5 %, à 4,03 milliards de dollars, le résultat opérationnel s’améliore de 47,9 % avec 1,14 milliard de dollars, et les bénéfices progressent de 45,7 %, pour atteindre 705 millions de dollars.

Duncan L. Niederauer qui dirige le groupe a précisé qu’il avait « une vision claire de l’avenir » et qu’il se concentrait « sur les synergies ». Il a par ailleurs indiqué qu’il entendait poursuivre sa croissance « à travers des acquisitions qui auraient un sens ». Et d’évoquer les récentes annonces faites concernant l’American Stock Exchange et Wombat Financial Software. Pour sa part, le directeur financier de la société, Joost van der Does de Willebois, a expliqué qu’il travaillait à développer la phase de synergies liées à la fusion entre Nyse et Euronext dont il attend toujours « 100 millions de dollars en termes de revenus et 275 millions de dollars pour la réduction des coûts ». En outre, les récentes acquisitions annoncées devraient générer 250 millions de dollars de synergies en 2010.

L’opérateur boursier a également présenté ses volumes d’activités pour le mois de janvier 2008. Ceux-ci ont bénéficié de la forte volatilité des marchés. Les marchés cash européens ont ainsi enregistré « les journées, semaines et mois les plus actifs de leur histoire avec 41,5 millions de transactions et une progression de 81,9 % des actions négociées ». De leur côté, les marchés cash américains ne sont pas en reste avec un « nouveau record de 3,9 milliards d’actions traitées en moyenne par jour en janvier, ce qui correspond au deuxième mois le plus actif avec plus de 81 millions d’actions traitées ». Enfin, 21 nouvelles cotations ont eu lieu durant janvier 2008.

A lire aussi