Malgré les dépréciations chez Dresdner, Allianz atteint ses objectifs

le 25/01/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le bancassureur allemand a rassuré les marchés en annonçant pour 2007 un bénéfice record, même si sa filiale bancaire plonge dans le rouge au dernier trimestre

Les titres de l’assureur Allianz ont bondi hier à la Bourse de Francfort, gagnant par moment plus de 12 %, après la publication par le groupe d’un résultat record pour l’exercice 2007. En dépit de la crise du crédit, le premier assureur européen a atteint son objectif d’un résultat net de 8 milliards d’euros l’an dernier, soit 1 milliard de plus que l’année précédente, dissipant ainsi les craintes d’importantes dépréciations liées aux prêts subprime.

La crise a cependant touché sa filiale bancaire Dresdner Bank dont les comptes ont plongé dans le rouge au quatrième trimestre, avec une perte opérationnelle de quelque 450 millions d’euros, liée à une dépréciation de 900 millions d’euros sur ses produits structurés. Sur l’ensemble de l’année cependant, la banque réussit à dégager un résultat d’exploitation de 750 millions d’euros, en baisse sensible par rapport à 2006 où il avait atteint 1,4 milliard d’euros. Les détails du bilan 2007 seront révélés le 21 février prochain. Les analystes n’en ont pas moins salué les résultats, estimant qu’en comparaison avec d’autres établissements bancaires la dépréciation subie par Dresdner Bank est plutôt modérée. « Vu ce qui arrive à d'autres banques, on s'attendait au pire », estime Dieter Hein de Fairesearch, précisant que « le montant de la perte trimestrielle devrait rassurer les investisseurs car la catastrophique attendue n’a pas eu lieu ». Un avis partagé par Konrad Becker de la banque MerckFinck qui considère que « les bénéfices réalisés en 2007 permettent d’espérer également de bons résultats pour l’année en cours ».

Selon les chiffres préliminaires le bénéfice opérationnel de l’ensemble du groupe Allianz s’est élevé en 2007 à 10,8 milliards d’euros, contre un objectif initial de 11 milliards. La principale source de profits a été une nouvelle fois l’assurance dommages, dégageant un résultat opérationnel de 6,2 milliards d’euros, suivi d’environ 3 milliards d’euros dans l’assurance-vie et l’assurance-santé. Enfin dans la gestion, Allianz fait état d’un bénéfice opérationnel de 1,3 milliard d’euros. Le groupe avait fait l’objet de vives critiques l’an dernier à cause de sa décision de supprimer quelque 7.500 emplois, dont la plupart en Allemagne, malgré son excellente profitabilité. « Vu les résultats de 2007 on peut dire que la restructuration des activités dans l’assurance a porté ses fruits », estime Andreas Schäfer de WestLB.

A lire aussi