La liste des opérations de LBO annulées s'allonge

le 29/01/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le rachat à 6,8 milliards de dollars d'Alliance Data par Blackstone risque de tomber à l'eau pour des raisons de supervision bancaire

Rien ne va plus pour les rachats de sociétés par effet de levier. L’opération de LBO du groupe Blackstone visant la société de traitement de données liées aux cartes de crédit, Alliance Data Systems, pour un montant de 6,76 milliards de dollars, risque d’être compromise. De fait, la société de capital-investissement a notifié vendredi après la clôture du marché américain qu'elle ne s’attendait pas à remplir les conditions suspensives liées aux différentes approbations de l’OCC, l’autorité de tutelle bancaire. Le fonds ajoute que les exigences et mesures du régulateur sectoriel américain constituent pour Blackstone et son financement un fardeau financier et opérationnel qui ne peut être raisonnablement assumé. La nouvelle a fait plonger l'action ADS de près de 40 % à New York.

Les arguments invoqués par Blackstone témoignent du durcissement des conditions de marché en matière de financement et de crédit. La liste des opérations de LBO annulées risque de s’allonger, avec le risque de contentieux juridique que cela implique. Sallie Mae en fournit un autre exemple emblématique. Le spécialiste américain du crédit étudiant, qui a publié une perte de 1,6 milliard de dollars au quatrième trimestre 2007, a subi la crise des subprimes de plein fouet. Ce qui a amené le groupe de capital-investissement J.C. Flowers à retirer son offre de rachat de 25 milliards de dollars visant l’établissement financier. Le prédateur avait invoqué une évolution défavorable importante de l’activité de Sallie Mae en raison du resserrement du crédit et de l'entrée en vigueur d'une nouvelle réglementation réduisant les aides publiques aux organismes de crédit aux étudiants. 

Cependant, hier, Sallie Mae a retiré son recours en justice visant à obliger J.C. Flowers à verser une charge de rupture de contrat de 900 millions de dollars, une somme bienvenue alors que le groupe devait renouveler par ailleurs une ligne de financement de 30 milliards de dollars expirant le 15 février prochain. Malgré le contexte actuel, Sallie Mae a reçu un nouveau financement de 364 jours portant sur 31 milliards de dollars qui sera assuré, entres autres, par Bank of America, JPMorgan Chase. Une bonne nouvelle pour sa pérennité.   

A lire aussi