Linedata Services lance un plan de réduction de coûts

le 22/12/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'éditeur de logiciels dans le domaine de l'informatique financière n’atteindra pas ses objectifs de rentabilité du fait des coûts induits

Linedata Services (LDS) intensifie son programme de rationalisation engagé fin 2007. Confronté à une conjoncture moins favorable, notamment auprès des hedge funds (15% du chiffre d'affaires), l'éditeur de logiciels dans le domaine de l'informatique financière a annoncé un plan visant à ajuster sa structure de coûts.

Trois mesures ont été prises. La première consiste, compte tenu d’une dégradation «plus forte qu’anticipé des marchés», à ajuster les effectifs au Royaume-Uni, pays le plus exposé à l’industrie des hedge funds. La deuxième décision porte sur le dispositif nord-américain de LDS. «Le groupe disposait de quatre implantations en Amérique du Nord issues des acquisitions de Longview en 2001, des actifs de la société américaine GIS et de Beauchamp en 2005, explique Thomas Hirsch, responsable des relations investisseurs du groupe. Nous allons regrouper les implantations sur deux sites: la direction régionale à Boston et une unité commerciale et de support clients à New York». Les sites de Chicago et du New Jersey seront ainsi abandonnés.

Linedata Services a estimé le nombre de départs induits à 50 personnes sur 960, soit une diminution des effectifs totaux d’environ 5%. Ce plan devrait permettre une économie sur les frais de personnel évaluée par le management à «plusieurs millions d’euros». La majeure partie des coûts de départs induits (impact en cash) sera comptabilisée sur l’exercice 2008, dans des proportions non précisées. En conséquence, LDS indique qu’il n’atteindra pas ses objectifs de rentabilité pour l’année 2008. Le management visait dernièrement une marge d’Ebitda proche de celle affichée sur le premier semestre 2008 et initialement une amélioration des ratios par rapport à 2007 (marge d’Ebitda de 19%).

Parallèlement, sur l’ensemble des régions, le plan d’économie de charges a été renforcé, comprenant notamment une réduction importante du nombre de prestataires, notamment en France. 

Ce plan de réduction de coûts permet de «renforcer la capacité bénéficiaire du groupe en 2009», explique LDS. Le groupe estime également qu’il dispose «d’atouts importants» pour amortir les effets de la crise l’an prochain, mettant en exergue son activité diversifiée et la forte récurrence de son chiffre d’affaires à près de 60% grâce aux contrats ASP, de licences récurrentes ou aux services de maintenance.

A lire aussi