L'augmentation de capital d'IKB fait plonger le titre

le 19/02/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le cours de la banque allemande a fini en baisse de près de 23 %. KfW, principal actionnaire du groupe, a annoncé la conversion d'une obligation

Chute libre pour le titre de la banque allemande IKB qui a fini en baisse de près de 23 % à la Bourse de Francfort hier, à 5,19 euros. La banque de Düsseldorf a annoncé ce week-end qu'elle allait procéder à une augmentation de capital massive de 1,48 milliard d’euros par le biais d'émissions d'actions nouvelles, une proposition qui doit être soumise à ses actionnaires lors de son assemblée générale annuelle prévue le 27 mars. Ce troisième plan de sauvetage de la banque se traduirait notamment par une multiplication par six des titres IKB en circulation, passant d'environ 90 millions d'actions actuellement à près de 580 millions.

Plusieurs analystes ont réduit leur objectif de cours sur IKB. «Cette annonce signifie une dilution importante pour les actionnaires», estime Andreas Weese, analyste chez UniCredit, qui a ramené son objectif de 6,10 à 1,80 euros. «C'est le coup de grâce pour tous les investisseurs qui espéraient gagner quelque chose avec le plan de sauvetage du gouvernement», ajoute Dirk Becker, analyste chez Landsbanki Kepler, dans une note à ses clients.

Si les actionnaires souffrent, la banque publique KfW, l’actionnaire majoritaire d’IKB, s’est engagée à participer à cette opération à hauteur de 1,25 milliard d'euros. Elle devait également renforcer les fonds propres durs d’IKB à hauteur de 600 millions d'euros d'ici à aujourd’hui, une charge qui pourrait cependant être refinancée par de futurs bénéfices. IKB a par ailleurs précisé ses résultats pour l'exercice 2006-2007, qu'elle a dû réexaminer à cause de la crise. Elle a dégagé un bénéfice net de 37,9 millions d'euros sur la période, contre 180 millions annoncé initialement. Pour cette année, elle table sur une perte d'environ 550 millions alors qu’elle craignait encore à l'automne que cette perte atteigne les 700 millions.

De plus, IKB a annoncé hier la conversion d’une obligation détenue par KfW : valorisée à 54 millions d’euros, cette opération fera monter la participation de KfW de 38 % à 43,5 % lorsqu’elle recevra les nouvelles actions le 28 février prochain. Selon le Handelsblatt, KfW, qui cherche à vendre l’établissement, a prorogé d'au moins une semaine le délai de soumission des offres pour la banque (valorisée aujourd’hui à près de 460 millions d’euros) qui expirait hier, afin de tenir compte de l'annonce des modalités de l'augmentation de capital.

A lire aussi