KPN a repris le chemin de la croissance en fin d'année

le 06/02/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le plan stratégique à l’horizon 2010 va accélérer la transformation de l’ex-monopole des télécoms néerlandais

Objectifs atteints pour KPN. L'opérateur néerlandais a réalisé sur les trois derniers mois de 2007 un bénéfice avant impôt, charges financières, dépréciation et amortissement (Ebitda) en hausse de 5,6 % à 1,22 milliard d'euros, tandis que son chiffre d'affaires trimestriel est ressorti à 3,66 milliards d'euros, soit une hausse de 20,4 % qui tient compte de la consolidation de la SSII Getronics rachetée en octobre. Le bénéfice net a atteint 1,58 milliard d’euros contre 426 millions au 4e trimestre 2006 en raison d’un gain fiscal exceptionnel provenant de la reconnaissance d’impôts différés dans sa filiale mobile allemande E-Plus. « La part de nos activités en décroissance revêt de moins en moins d’importance dans notre revenu global », affirme le directeur financier Marcel Smits.

Détaillant son plan stratégique à 3 ans, KPN table d’ailleurs sur un retour de la croissance de l’Ebitda des activités néerlandaises dès 2009 tandis que le point d’inflexion sera atteint au plus tard en 2010 pour le chiffre d'affaires domestique avec la fin de la transition vers le tout IP et le déploiement des nouveaux services. La division mobile à l’international devrait bénéficier d’une croissance des revenus et de l’Ebitda « proche de deux chiffres ». La baisse des effectifs de 4.500 personnes d’ici à 2010, soit 2.000 de plus que prévu initialement, engendrera des économies supplémentaires totales de 240 millions d’euros par an.

KPN table en conséquence sur un chiffre d'affaires de plus de 15 milliards d'euros, un Ebitda de plus de 5,5 milliards et un cash-flow libre d'au moins 2,4 milliards pour chacun des exercices de la période 2008-2010. Son taux de distribution des dividendes sera compris « entre 40 % et 50 % du cash-flow disponible en 2010 » contre un précédent objectif situé « entre 35 % et 50 % ». Pour 2008 il versera un dividende d’un milliard d’euros, la même somme étant consacrée à un nouveau programme de rachats d’actions.

Suite à de nouvelles rumeurs de rapprochement avec Telefonica, le directeur général de KPN, Ad Scheepbouwer, a déclaré : « pour le moment, nous ne fusionnons avec personne », ajoutant qu’il mènerait une politique d’acquisitions sélectives. Il entend d’ailleurs maintenir un ratio de dette nette sur Ebitda compris entre 2 et 2,5 fois et sa notation BBB/Baa2. Les nouveaux objectifs du groupe ont toutefois été salué par le marché ; le titre ayant fini hier à -0,08 % dans un contexte fortement baissier.

A lire aussi