Huis Clos prépare une acquisition pour renforcer son approvisionnement

le 04/02/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe de menuiserie industrielle a revu à la hausse son plan de développement 2008-2009 grâce à l’essor de l’activité énergies renouvelables

Huis Clos cherche à sécuriser les approvisionnements de son relais de croissance que constitue l’activité énergies renouvelables. Le groupe de menuiserie industrielle, qui s’est diversifié début 2006 dans la vente de pompes à chaleur, chauffages réversibles et chauffages à inertie a signé un compromis en vue de l’acquisition de Chaud Froid National (CFN). Importateur de pompes à chaleur, CFN a conçu avec Huis Clos l’Eco Relev, un boîtier de régulation de température dont le groupe détient l’exclusivité en vertu d’un contrat qui s’achève cette année. « Cette opération nous permet de fiabiliser notre sourcing et de faire face à la forte demande », explique le directeur général Jean-Marc Plutau. En cas de concrétisation, le paiement de l’opération devrait s’étaler sur trois ans, avec un crédit-vendeur et une clause de complément de prix, alors que Huis Clos affiche à fin 2007 « une dette financière de 3 à 4 millions d'euros et une trésorerie de 4 à 5 millions » selon le directeur général adjoint en charge des finances Eric Petit. Le PDG et fondateur René Bertin espère boucler l’opération « au premier semestre 2008 ».

En attendant, le groupe s’attache à renforcer ses équipes de vente et de pose pour ses deux activités et plus spécifiquement les énergies renouvelables. L’ensemble va bénéficier de l’appui d’une campagne de communication nationale d’un coût de 2 millions d’euros, comportant pour la première fois un plan télévision en deux vagues sur TF1 et France Télévisions. C’est dans ces conditions que Huis Clos espère réaliser un chiffre d’affaires de l’ordre de 155 millions d’euros en 2008 (+17,5 %) assorti d’une marge opérationnelle « d’au moins » 5 % (contre 4,2 % estimés en 2007). Pour 2009, les dirigeants visent un chiffre d’affaires de 170 millions d’euros avec une poursuite de l’amélioration de la profitabilité. Ce plan, revu à la hausse par rapport à mi-2007, ne tient pas compte de l’éventuelle acquisition de CFN. Il repose sur une croissance de 3 % de l’activité menuiseries hors ouvertures d’agences, et une poursuite de l’essor de l’activité énergies renouvelables. Les revenus de cette dernière ont doublé en 2007 pour représenter 25 % des ventes annuelles. L’objectif de René Bertin est de porter ce taux à 50 % à l’horizon 2010.

A lire aussi