Les hedge funds ont nettement surperformé les marchés actions en 2007

le 28/01/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les fonds ont progressé de 11,64 % l’an passé, contre des progressions respectives de 3,56 % et 6,42 % pour le S&P 500 et le Dow Jones

En dépit de la crise survenue durant l’été, l’année 2007 a constitué un bon millésime pour l’industrie des hedge funds. L’indice synthétique Hennesse Hedge Fund a ainsi enregistré une croissance de 11,64 %, contre des progressions respectives de 3,56 % et 6,42 % pour le S&P 500 et le Dow Jones. « Malgré les échecs de plusieurs hedge funds de qualité, la performance du secteur dans son ensemble a été excellente en 2007. L’indice Hennessee Hedge Fund a surperformé l’indice S&P 500 de plus de 800 points de base, le meilleur rendement relatif depuis 2002 », relève E. Lee Hennessee, dirigeant au sein de la société de conseil en gestion alternative Hennessee Group. « Le rendement des hedge funds n’a que très peu souffert de la crise, mais la variabilité du rendement, après avoir baissé, est revenue à un niveau élevé », tempère toutefois le département de recherche économique de Natixis.

Clôturant cette année 2007, le mois de décembre s’est révélé « solide », selon E. Lee Hennessee, qui note « que la plupart des fonds ont réussi à se maintenir dans un nouvel environnement boursier difficile ». L’indice Hennesse Hedge Fund a avancé de 0,3 % le mois passé, face à des reculs de 0,86 % et 0,80 % pour le S&P 500 et le Dow Jones. « Le mois de décembre a été marqué par un déclin modéré des marchés boursiers, en dépit des anticipations d’une nouvelle baisse des taux américains (…). La volatilité est restée relativement stable à un niveau historiquement haut », explique l’Edhec. Cet environnement de marché « a conduit huit stratégies hedge hunds sur dix à terminer le mois de décembre sur une note positive », relève Oliver Schupp, président de Credit Suisse Index Co, filiale de Credit Suisse. Les deux stratégies perdantes étant l’arbitrage de convertibles et l’arbitrage de risques.

Au sein d’un marché attentiste sur fond de crise, que réserve l’année 2008 pour l’industrie des hedge funds ? Aux yeux de la recherche économique de Natixis, la hausse de la volatilité et les décalages entre prix de marché et valeur intrinsèque des actifs offrent des opportunités et constituent des facteurs favorables. « Nous croyons à un rendement restant élevé », conclut Natixis, même si le bureau admet que la baisse du levier d’endettement devrait quelque peu freiner le rendement.

A lire aussi