Un fonds d’ING institutionnalise l’activisme des actionnaires

le 20/03/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Parcom Capital lance un véhicule d’actions européennes spécialisé dans des investissements minoritaires « actifs et constructifs »

L’actionnariat activiste n’est pas l’apanage de « coups » financiers isolés et ponctuels de la part de fonds alternatifs ou d’investisseurs fantasques. C’est bien le sens de l’initiative annoncée hier par Parcom Capital, entité de gestion d’actifs d’ING dédiée aux valeurs moyennes.

La filiale du groupe de services financiers néerlandais entend bâtir au sein du fonds Parcom Quoted Equity (PQE) des participations actives au sein de petites et moyennes entreprises cotées en Europe continentale, à savoir au Benelux, en France, en Allemagne et en Suisse. Cela sur la base de participations comprises entre 5 et 30 % du capital avec un horizon qualifié de moyen à long terme, typiquement de 3 à 6 ans.

Le nouveau fonds se targue d’avoir obtenu un engagement d’un milliard d’euros de la part de la branche d’assurance d’ING aux Pays-Bas. Une implication du groupe qui se concrétisera progressivement, en numéraire et en titres. Parmi ces derniers, ING apporte dès à présent sept participations supérieures à 5 % au capital de sociétés cotées néerlandaises et dont la gestion est jusqu’ici assurée par ING Investment Management.

Le nouveau fonds a l’ambition de pouvoir « changer les choses » et promet d’être un actionnaire actif et impliqué dans la gestion, en étroite et constante collaboration avec la direction. Aux yeux d’Ivo Lurvink, dirigeant du nouveau fonds, le respect de cette association d’une approche active et d’un horizon de long terme permettra la concrétisation du potentiel de création de valeur identifié à l’origine de son engagement. Il se dit confiant que l’expérience de Parcom en termes de capital-investissement fera du gestionnaire le « partenaire idéal » pour « aller au-delà de l’attention consacrée par les marchés financiers aux seuls résultats trimestriels ». L'objectif sera d’agir au sein de secteurs ciblés soutenus par des tendances fortes, à l’image de l’industrie fragmentée de la santé. Il conviendra ensuite d’identifier des sociétés dont le potentiel de croissance, par exemple, reste masqué du fait de multiples activités ou pouvant bénéficier d’un mouvement de consolidation.

Parcom Capital est tout à fait disposé à participer à la réussite de ses investissements à occuper un siège des conseils de surveillance des entreprises cotées et à concéder une période de lock-up pendant laquelle le gestionnaire ne pourra sortir du capital.

A lire aussi