La filiale renouvelable d’EDP suscite l’intérêt d’institutionnels américains

le 30/12/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Un consortium financier investit 265 millions de dollars afin de financer des projets dans l’éolien aux Etats-Unis

La crise financière n’a pas dissipé tout intérêt pour les énergies renouvelables. C’est ce que l’on est en droit de penser après l’annonce faite par la filiale éolienne de l’énergéticien portugais EDP (Energias de Portugal). Mise en Bourse début juin, EDP Renovaveis vient en effet d’annoncer qu’un consortium d’investisseurs institutionnels «injecterait 265 millions de dollars pour financer des fermes éoliennes aux Etats-Unis dont l’activité a débuté courant 2008». Il s’agit notamment d’une installation ayant une capacité de 201 MW dans le Kansas et d’une autre de 301 MW dans l’Iowa.

«L’investissement comprend une première tranche de 215 millions versés en décembre et 50 millions en janvier», précise l’entreprise qui a racheté l’année dernière à Goldman Sachs pour 2,2 milliards de dollars la société américaine Horizon Wind Energy, afin de former le quatrième opérateur mondial dans l’éolien. C’est d’ailleurs Horizon qui a été en charge de la négociation avec le consortium d’investisseurs comprenant JPM Capital, New York Life Insurance et New York Life Insurance & Annuity Corp.

Cet investissement s’inscrit dans un contexte particulièrement porteur pour l’éolien sur les marchés chinois et américain, comme en témoigne le fabricant danois Vestas qui vient de recevoir hier une commande de 116 turbines en provenance de l’empire du Milieu. Après avoir privilégié les investissements dans le pétrole durant huit ans, les Etats-Unis vont de leur côté adopter une attitude nettement plus favorable aux énergies alternatives à partir de l’année prochaine sous les auspices de la nouvelle administration démocrate.

EDP Renovaveis, implantée également dans la péninsule ibérique, en France et en Pologne, projette ainsi d’investir «cinq milliards de dollars aux Etats-Unis entre 2008 et 2012». 

Contrairement à d’autres groupes électriques ou gaziers qui ont regroupé dans une même entité leurs activités dans l’éolien, la biomasse ou le photovoltaïque, EDP a décidé de loger au sein de cette filiale des activités purement éoliennes. Malgré une hausse de 3,9% hier à 5,10 euros, l’action EDP Renovaveis affiche encore une baisse de plus de 36% par rapport à son prix d’introduction de huit euros.

A lire aussi