La Fed toujours sur le qui-vive

le 28/02/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'ouverture à de nouvelles baisses de taux par Ben Bernanke hier a porté l’euro/dollar à 1,5145

Lors de son témoignage, hier, devant le comité bancaire du Sénat américain, le patron de la Fed, Ben Bernanke, a insisté sur la nécessité de maintenir une politique monétaire réactive. « La Fed continuera de jauger très précisément toute information susceptible de peser sur les perspectives économiques et elle agira en temps et en heure pour soutenir la croissance et offrir des garanties contre les risques. » Alors que la Fed aura besoin d’évaluer cette année les effets de ses réductions de taux (225 points de base en cinq mois) par rapport aux objectifs fixés dans son mandat, Ben Bernanke a noté qu’il était « important de reconnaître que des risques à la baisse sur la croissance demeuraient ». Il évoque la possibilité que le marché immobilier ou du travail se détériorent plus qu’anticipé et que les conditions sur le marché du crédit se durcissent davantage. Ce témoignage n'a fait que rappeler au marché la divergence grandissante entre Fed et BCE. De fait, l’euro/dollar est passé au-dessus des 1,51 et se traitait en séance à 1,5145.

A lire aussi