La famille Halley met fin à son concert sur Carrefour

le 06/03/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Blue Capital, détenu à parité par Colony Capital et le groupe Arnault, a déclaré qu'il comptait "jouer pleinement" son rôle d'actionnaire de référence

Les membres de la famille Halley ont annoncé mercredi leur décision à l'unanimité de mettre fin à leur action de concert dans le capital de Carrefour à l'issue de l'assemblée générale du groupe de distribution. "Leur participation au titre de Comet B.V. et Halley Participations SAS, qui représente plus de 10% du capital de Carrefour, va disparaître en tant que bloc à l'issue de l'assemblée générale du 15 avril 2008", indiquent-elles dans un communiqué.

La restructuration entraînera la perte des droits de vote double attachés aux actions détenues par Comet B.V. et Halley Participations SAS et induira leur démission du conseil de surveillance du numéro deux mondial de la distribution, avec effet au 15 avril. Robert Halley restera néanmoins à titre personnel au conseil de surveillance du groupe, qu'il préside actuellement, a précisé un porte-parole.

"Les membres de la famille Halley tiennent à réaffirmer leur fort attachement au groupe Carrefour et confirment leur confiance dans le directoire et son président, José Luis Duran, pour poursuivre la mise en oeuvre de la stratégie engagée depuis trois ans", lit-on encore dans le communiqué.

Blue Capital, détenu à parité par Colony Capital et le groupe Arnault, a déclaré mercredi qu'il comptait "jouer pleinement" son rôle d'actionnaire de référence de Carrefour, dont il détient 9,1% du capital, et se dit "attaché" à la stabilité du distributeur. "Blue Capital réitère le caractère stratégique de sa participation ainsi que sa confiance dans le management pour révéler le potentiel de création de valeur du groupe", lit-on dans le communiqué.

Blue Capital était entré au conseil de surveillance du groupe en mars 2007 où il avait obtenu deux sièges. Le fonds s’était auparavant invité au capital du groupe en ramassant 9,1% sur le marché. Il avait déclaré en outre qu'il limiterait sa représentation au conseil de surveillance à deux membres. Blue Capital avait également annoncé à l'époque qu'il avait obtenu de pouvoir monter jusqu'à 20% au maximum du capital du distributeur d'ici au 30 juin 2008, cette limite disparaissant en cas de désengagement de la famille Halley, le premier actionnaire de Carrefour, ou d'irruption d'un tiers qui prendrait une participation d'au moins 5%.

A lire aussi