Le dynamisme du secteur financier a continué à faire flamber les loyers de bureaux en 2007

le 21/02/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

D’après l'étude de Cushman & Wakefield, les dix villes les plus chères du monde ont vu les coûts d’occupation croitre de 14% en 2007

Selon l'étude annuelle du conseil international en immobilier d’entreprise Cushman & Wakefield, les dix villes les plus chères du monde ont vu leurs loyers s'accroître de 40% par rapport à 2006. Cette étude compare les coûts d’occupation de bureaux dans 203 métropoles de 58 pays. Sur ce panel, les loyers ont crû de 14% l'année dernière, un record depuis 2001, contre 10% l'année précédente. Dans 99% des cas, il y a eu une hausse ou une stabilisation de ces coûts. Si l'évolution des loyers est liée au dynamisme du secteur des services financiers, la principale raison de cette inflation des coûts se justifie par le déséquilibre de l’offre et de la demande, notamment par une plus forte pénurie de l’offre disponible de qualité et une relative prudence des promoteurs.

Pour la troisième année consécutive, le "West End" à Londres reste le quartier le plus cher du monde, avec un coût d’occupation de 2.277 euros par mètre carré et par an. Les loyers y ont bondi de 30% grâce au secteur de la finance, qui a pesé en 2007 près de 50% de la demande totale dans les quartiers de Mayfair/St James. Honk-Kong et Tokyo occupent les deux autres marches du podium. L'envolée des loyers à Moscou (+73%) et Bombay (+60%) ont fait reculer Paris à la 6e place. Pour autant, dans le quartier central des affaires parisien, le loyer prime a grimpé de 12% à 820 euros et les coûts d’occupation ont atteint les 1.035 euros. Oslo gagne 14 places et arrive en 11e position. Ce bond traduit le boom de la Norvège qui bénéficie de la manne pétrolière. Istanbul en Turquie connaît la plus forte accélération des loyers (+95%). Singapour, 7e, a vu ses loyers grimper de 78%, une augmentation qui, «conjuguée aux excellents résultats de l’Inde et du Vietnam, permet à l’Asie du Sud-Est d’être la région du monde qui affiche la plus forte croissance, avec des loyers en hausse de 25% en 2007». Ho Chi Minh Ville au Vietnam est à la 17e place.

«Nous ne pouvons pas encore mesurer l’étendue des effets de la crise du crédit sur les grands marchés de bureaux dans le monde. Il semble toutefois certain que la tendance restera positive, en particulier pour les produits de qualité situés dans les marchés les plus attractifs, comme l’Asie du Sud-Est. En revanche, l’ampleur de l’augmentation des loyers sera sans doute moindre en 2008 qu’en 2007», précise l'étude.

A lire aussi