La diversification par les thématiques toujours aussi payante

le 21/03/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le graphique ci-contre montre l’évolution de la plus faible corrélation entre les indices de styles des MSCI US et Europe d’une part, les indices sectoriels du MSCI World d’autre part, et enfin dix indices thématiques.

Parmi les thèmes d’investissement, nous avons retenu en particulier dans notre analyse : l’or et les métaux précieux, l’environnement et le développement durable, la volatilité et l’agribusiness.

L’indicateur de gain à la diversification représente le potentiel de diversification associé au choix de différents styles, de différents secteurs et différentes thématiques. Lorsque cet indicateur vaut 100 %, les styles, secteurs ou thèmes sont tous parfaitement corrélés entre eux, et la diversification des styles, des secteurs ou des thèmes n’a pas d’intérêt.

Au contraire, une corrélation de –100 % signifie que deux styles, deux secteurs ou deux thèmes sont parfaitement négativement corrélés ; la diversification est alors extrêmement rémunératrice.

Entre 1998 et 2000, le gain à la diversification sectorielle s’est fortement accru avec l’engouement pour les valeurs technologiques. En dehors de cette période exceptionnelle, le gain à la diversification apparaît relativement limité pour les styles et les secteurs même si de façon ponctuelle, ce gain peut évoluer plus favorablement (les styles depuis quelques semaines).

Le gain à la diversification sur les thématiques apparaît au contraire particulièrement payant sur les dix dernières années. Ce gain s’est même tendanciellement accru depuis trois ans.

A lire aussi