Le consommateur américain toujours en proie au doute

le 30/05/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Sur fond de prix alimentaires et de l’essence en hausse, de moindres gains de salaires ou d’affaiblissement des prix immobiliers, le consommateur américain fait grise mine. Tandis que les revenus des ménages en avril sont attendus en hausse de 0,1 % seulement, contre 0,3 % le mois précédent, les dépenses pourraient progresser de 0,2 % (contre 0,4 %), selon les estimations médianes des économistes interrogés par Bloomberg. L’indice de confiance de l’université du Michigan pourrait de son côté atteindre son plus bas niveau depuis juin 1980, à 59,5 points contre 62,6 en avril.

A lire aussi