Le CME en négociation exclusive pour fusionner avec le Nymex

le 29/01/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'opération est évaluée à 11 milliards de dollars et le nouveau marché traiterait 95 % des futures américains, sous réserve du feu vert des autorités

Un nouveau rapprochement se profile pour les places boursières. Le Chicago Mercantile Exchange (CME) étudie le rachat du Nymex pour environ 11 milliards de dollars. Le CME est la plus importante Bourse de produits dérivés du monde, sa concurrente le Nymex amenerait dans son escarcelle le plus grand marché à terme de l'énergie  et celui des métaux précieux. Dans un communiqué les deux sociétés précisent qu’elles ont ouvert une période de trente jours de négociations exclusives. Dans l’état actuel des premières discussions, le CME paierait 36 dollars par action en cash et 0,1323 d’une action CME pour une action Nymex. Par rapport au cours de vendredi cela valorise le titre Nymex à 119,32 dollars soit une prime de 11 %.

Le CME a indiqué que le bureau de New York serait maintenu. En revanche, les parts des 816 membres qui se partagent le Nymex seraient rachetées pour une somme totale qui n’excéderait pas les 500 millions de dollars.

Le CME est né l’été dernier de la fusion pour 9,2 milliards de dollars du Chicago Mercantile Exchange avec le Chicago Board of Trade (CBoT), les numéros un et deux du secteur pour devenir leader dans les produits dérivés.

Si la fusion avec le Nymex est menée à bien, CME Group contrôlera 95 % du marché des futures américain. Ce qui laisse craindre que les autorités antitrust mettent quelques garde-fous au projet de fusion.

Ce projet de rapprochement n’est pas une surprise, les analystes l’attendaient sitôt terminée la fusion avec le CBoT. Mais on assiste à une consolidation pour l’ensemble des Bourses mondiales. Ainsi en juin dernier, la Bourse de Tokyo a investi 303 millions de dollars pour acquérir 4,99 % de la Bourse de Singapour. Cette dernière a pris, à son tour, 5 % de la Bourse de Bombay. Plus récemment, en Europe, le London Stock Exchange a acquis Borse Italiana pour 1,6 milliard d’euros, tandis que le Nasdaq et la Bourse de Dubaï se sont offert la Bourse d’Europe du Nord OMX. Selon des données Bloomberg, les opérations annoncées entre bourses dans le monde se chiffrent à près de 50 milliards de dollars en 2006 et 2007.

A lire aussi