Cheops Technology espère un transfert sur Alternext au deuxième trimestre

le 21/01/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Après le rachat d'Alphamega, autofinancé, l'intégrateur d'infrastructures informatiques espère conclure une nouvelle acquisition

La confiance reste de mise pour Cheops Technology. La SSII vise pour l'exercice 2007-2008, clos le 30 avril prochain, un chiffre d'affaires de 27,1 millions d'euros, en croissance de 54 % par rapport au pro forma 2006-2007, assorti d'une marge d'exploitation de 8,3 % (9,5 % sur le précédent exercice sur seize mois) et d'une marge nette de 6 % contre 6,5 % en 2006-2007.

Des perspectives qui se fondent sur une croissance organique attendue de 30 %. « Notre pôle infrastructures bénéficie des besoins des grosses PME en matière de disponibilité des infrastructures informatiques, de sécurisation du système d'information et de virtualisation de serveurs, explique Nicolas Leroy-Fleuriot, PDG du groupe. Le pôle Migrations surfe sur notre savoir-faire industrialisé, nos automates permettant de réécrire le code source des applications migrées avec un niveau de qualité sans équivalent ». Enfin, le pôle infogérance compte désormais cinq clients, avec un hébergement pour l'heure externalisé auprès de Neuf-Cegetel jusqu'à l'ouverture d’un Data Center prévue en octobre 2008.

En attendant cette mise en service, le groupe s'est attelé à rationaliser le périmètre d'Alphamega (8 millions d’euros de revenus) acquis auprès de Keyrus le 28 septembre dernier. « Sur 28 personnes, il nous en reste 24. Le bail arrivait à échéance à fin mars et nous avons préparé le regroupement avec Cheops Ile-de-France à Boulogne-Billancourt avec un loyer au m² réduit d'un tiers. Enfin nous avons revu les conditions d'achat de matériel qui vont bénéficier des niveaux de remise obtenus par le groupe », énumère Nicolas Leroy-Fleuriot. Le PDG espère atteindre un premier palier « de 4 % de résultat opérationnel à fin avril 2008 » pour cette société.

Une fois ce travail d'intégration achevé, le dirigeant espère conclure une nouvelle acquisition. « Nous regardons à Lyon », indique-t-il. Après avoir autofinancé le rachat d'Alphamega, Cheops Technology pourrait cette fois faire appel au marché avec une augmentation de capital comprise entre 5 et 7 millions d’euros. « Si les conditions de marché sont propices, l'opération pourrait être envisageable au deuxième trimestre 2008 », estime-t-il. A cette occasion, la cotation devrait être transférée du Marché Libre à Alternext.

A lire aussi