CFM contraint de reporter certains de ses objectifs à la suite de l’affaire Sentinel

le 28/01/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Alors que le hedge fund visait 5 milliards de dollars d’actifs sous gestion à fin 2007, les encours n’ont atteint que 3,2 milliards de dollars

Le règlement de l’affaire Sentinel, société en dépôt de bilan accusée de fraude à l’égard de ses clients par la Securities and Exchange Commission (SEC), est en cours. Alors que ce dossier pouvait avoir un impact de l’ordre de 400 millions de dollars pour le hedge fund français CFM, ce dernier a récupéré 56% de cette somme grâce à ses résultats de trading, les 44% restants devant provenir des actions légales entreprises. « Une estimation prudente », juge Jean-Pierre Aguilar, président et fondateur de CFM.

Cette affaire a toutefois freiné les objectifs de croissance du groupe. Alors que CFM s’était fixé un montant d’encours de 5 milliards de dollars (3,4 milliards d'euros) à fin 2007, ceux-ci atteignaient à cette date 3,2 milliards, contre 2,8 milliards début 2007. « C’est bien mieux que ce que j'estimais lorsque nous avons été touchés par Sentinel. C’est un témoignage de la confiance et du discernement de nos investisseurs. Trois facteurs ont joué en notre faveur : le travail de qualité des autorités de tutelle aux Etats-Unis, notre gestion de la crise prônant communication, transparence et restauration de la liquidité des fonds et nos performances de trading », explique le président.

CFM s’appuie sur la recherche et les recrutements prévus n’ont pas été reportés. Vingt collaborateurs ont été embauchés au cours des derniers mois, dans les technologies de l’information et la recherche. Quinze nouvelles recrues (dix informaticiens et cinq chercheurs) doivent en outre arriver au premier trimestre 2008, portant l’équipe à près de 90 collaborateurs.

L’objectif d’actifs sous gestion de 10 milliards de dollars à horizon deux ans est retardé. « Mais nous sommes optimistes sur notre capacité à lever deux milliards de dollars en 2008 », relève Jean-Pierre Aguilar. Autre conséquence de Sentinel, un nouveau fonds, basé sur une stratégie « 170 long 70 short action », n’a pas été lancé comme prévu en fin d’année 2007, mais devrait commencer à traiter en mars 2008.

Parallèlement, CFM ouvre actuellement un centre de données (data center) à Tokyo, en complément d’un réseau de trois centres européens et d’un new-yorkais. Un deuxième centre devrait d’ailleurs voir prochainement le jour dans la ville américaine. Par ailleurs, l’ouverture d’un bureau à Singapour, en complément du bureau de New York, est planifiée pour la fin de l’année.

A lire aussi