La CDC n'est pas le "pompier" des entreprises mal gérées

le 17/01/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La Caisse des dépôts est prête à prendre des risques pour les entreprises françaises mais ne peut être un rempart pour les "canards boîteux", a déclaré son directeur général, Augustin de Romanet. Interrogé jeudi sur Europe 1, il a annoncé en outre son intention de réunir à Paris un "club des investisserurs souverains".Au passage, il a laissé entendre que la CDC pourrait venir en aide à une banque française si le besoin s'en faisait sentir.

A lire aussi