Casino et Galeries Lafayette restent copropriétaires de Monoprix jusqu'en 2012

le 23/12/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les Galeries Lafayette pouvaient exercer une option de vente jusqu'en 2009, les deux distributeurs en ont décidé autrement

Monoprix va poursuivre le développement de ses supermarchés de centre-ville avec ses deux copropriétaires, Casino et Galeries Lafayette, qui ont annoncé lundi la prolongation, jusqu'en 2012, de leur partenariat dans la marque de haut de gamme.

«Les deux groupes ont conclu aujourd'hui un avenant à leur accord stratégique de mars 2003 prévoyant le gel, pendant une période de trois ans, de l'exercice des options d'achat et de vente qu'ils se sont consenties sur les actions Monoprix», expliquent les deux distributeurs dans un communiqué.

«L'option d'achat dont dispose Casino sur 10% du capital de Monoprix et l'option de vente qu'ont les Galeries Lafayette sur 50% du capital de Monoprix ne seront désormais exerçables qu'à compter du 1er janvier 2012. Les autres conditions et modalités d'exercice des options d'achat et de vente ne sont pas modifiées», ajoutent-ils.

Le conseil d'administration paritaire de Monoprix continuera d'être présidé par Philippe Houzé, président du directoire des Galeries Lafayette, jusqu'à l'assemblée générale du groupe de mars 2012.

Selon les analystes, si le Groupe Galeries Lafayette avait décidé d'exercer cette option, Casino, très endetté et engagé depuis 2006 dans un vaste programme d'assainissement de son bilan, aurait dû débourser plus d'un milliard d'euros, bien que Jean-Charles Naouri, patron de Casino, se soit cependant toujours dit «prêt» à financer cette acquisition, qualifiée de «très très bonne affaire».

En 2007, les 300 magasins Monoprix ont réalisé 3,57 milliards d'euros de chiffre d'affaires, en hausse de 3,8% par rapport à 2006, pour un bénéfice opérationnel courant de 144 millions d'euros.

Monoprix, fondé en 1932 à Rouen par un membre de la famille des Galeries Lafayette, développe des enseignes urbaines au concept moderne comme la marque Monop' ouverte tard dans la nuit en plein cœur des villes et qui s’attaque directement aux épiceries de quartier. Casino est entré à hauteur de 21,4% du capital de Monoprix, en 97 lors du rachat de Prisunic puis est monté à 50%  en 2000 après une offre publique d'achat. Depuis cette date Casino et les Galeries Lafayette contrôlent ensemble Monoprix.

A lire aussi