Calyon tire le Crédit Agricole vers le bas

le 06/03/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La fin de l’année a été loin d'être florissante pour Calyon. «Le quatrième trimestre a concentré les principaux impacts négatifs de la crise financière» et fait ressortir une perte nette de 1,9 milliard d’euros. Les déprécations nettes sur les CDO* et les ABS* s’élèvent à 2,2 milliards sur l’année, dont 1,3 milliard au titre du dernier trimestre. Le groupe passe également des dépréciations, 1,2 milliard d’euros au total, pour un risque de contrepartie concernant les assureurs monoline, plus 807 millions pour ACA seul. L’exposition nette aux monolines reste de 2,1 milliards d’euros, précise le groupe, pour un stock de 7,1 milliards d’euros. En outre, il passe 75 millions d’euros de dépréciations non dentifiées.

Quant au coût du risque, il augmente de 1,3 milliard d’euros par rapport à 2006, dont 882 millions de dépréciations sur l’année chez Calyon. CASA a notamment inscrit des provisions collectives sur son portefeuille de LBO*. Ce portefeuille de prêts en cours de syndication s’élève à 7,5 milliards d’euros et a été évalué à la valeur de marché, ce qui résulte en une décote de 55 millions d’euros au quatrième trimestre. Au total, le groupe a provisionné 390 millions d’euros dans ce métier. «A l’exception de l’activité crédit, toutes les activités de Calyon contribuent positivement au résultat», souligne René Carron.

Même si elles ne sont pas directement impactées par la crise, les caisses régionales ont aussi connu une année mitigée. Leur PNB cumulé progresse de 0,8% seulement. Le PNB est supérieur chez LCL, en hausse de 2,5% sur les 12 mois. Dans la banque de détail à l’international en revanche, le PNB a été plus que triplé, à 2,6 milliards d’euros, par rapport à 2006. La progression du résultat net du pôle services financiers spécialisés est la plus importante, de près de 29% sur l’année, à 595 millions d’euros. Quant au pôle gestion d’actifs, assurances et banque privée, son PNB est en progression de 11,2% sur l’année.

CDO : collateralized debt obligations ; ABS : asset backed securities ; LBO : leveraged buy-out

A lire aussi