CAC 40: La correction entamée en juin dernier n’est pas terminée

le 21/01/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Il faut toutefois s’attendre à une pause de quelques semaines sur le chemin des 4.565-4.725 points

Suite à la cassure de la «droite de support de moyen terme» (voir graphique ci-contre), le mouvement amorcé au début de cette année s’est accéléré et le CAC 40 a perdu 5,19 % à 5.092 points la semaine dernière.

Il a donc atteint et cassé le plus bas touché en août dernier à 5.218 points, lequel représentait l’objectif minimum de la troisième vague de la correction dite en A-B-C entamée en juin dernier à 6.168 points (L’Agefi du 15 octobre 2007).

Cette correction, qui «retrace» l’impulsion majeure déployée à partir du plus bas touché à 2.400 points en mars 2003 (1), n’est pas pour autant terminée. Et ce, essentiellement pour deux raisons.

D’abord, l’amplitude de l’impulsion majeure offre un potentiel de baisse jusqu’à la zone des 4.565/4.725 points qui correspond au point bas de la vague 4 (2) et au 1er retracement de Fibonacci de cette impulsion.

De plus, toutes les conditions ne sont pas encore réunies pour que la fin de la vague C, amorcée en octobre dernier à 5.882 points, puisse être envisagée. En effet, bien que faisant partie d’une correction, cette vague C doit se développer sur un mode impulsif car, contrairement à la vague B, elle se déploie dans le même sens (baissier) que la correction dans laquelle elle s’inscrit. La vague C doit donc compter cinq sous-vagues. Or, elle n’en compte que trois pour l’instant (cf. sous-vagues C-1, C-2 et C-3 ci-contre). Le CAC 40 est donc appelé à développer une phase de consolidation à la hausse qui correspondra à la C-4 et ensuite à se réorienter à la baisse pour dessiner la C-5.

Autrement dit, il faut s’attendre à une pause sur le chemin du retour dans la région des 4.565/4.725 points.

La zone de support à 4.990/5.018 points (3), voire la projection de Fibonacci à 5.072 points (4) qui a été effleurée vendredi denier, devrait ainsi forcer l’indice à entamer une phase de consolidation qui correspondra à la sous-vague C-4.

Les phases de consolidation au sein d’un mouvement impulsif étant souvent de forme différente, la C-4 devrait «retracer» modérément la C-3 après une C-2 qui a fortement corrigé la C-1. La consolidation attendue devrait ainsi prendre la forme d’une zone de congestion (bande horizontale ou triangle) capée par la région des 5.218/5.265 points (ex-zone de support considérée désormais comme une résistance).

Au terme d’une consolidation de quatre à six semaines, le CAC 40 devrait se réorienter à la baisse et viser la région des 4.565/4.725 points. Compte tenu de l’accélération à la baisse enregistrée en ce début d’année, cet objectif devrait être atteint début T3 2008 et non en T4 2008 comme nous l’anticipions initialement.

(1) Selon la Théorie des Vagues d’Elliott, les marchés évoluent en suivant des cycles. Chaque cycle est composé d’une phase d’impulsion en cinq vagues suivie d’une phase de correction généralement en trois vagues.

(2) Une correction ramène souvent un marché sur le point extrême de la vague 4 de l’impulsion qu’elle «retrace».

(3) Niveau de pullback et plus bas touché à la mi-septembre 2006.

(4) Projection de 138,2 % de la hauteur de la sous-vague C-1 au point de départ de la sous-vague C-3.

A lire aussi