BFD

le 21/03/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Une fois n’est pas coutume dans le contexte actuel sur les marchés de crédit: la constitution d’un club deal de deux banques pour une dette d’acquisition aussi modeste (7,5 millions d’euros maximum) n’est pas liée à une quelconque frilosité de ces dernières. C’est le fruit d’une recommandation de MBO Partenaires à Philippe Michelin, qui vient de réaliser un owner buyout en ouvrant le capital de sa société BFD au fonds spécialisé dans les LBO small cap. La société connaît en effet une forte croissance (25% par an ces cinq dernières années); l’existence de deux partenaires bancaires est une sécurité en cas de besoin de financement rapide. Car BFD (7 millions de chiffre d’affaires dans le conseil en systèmes d’information) souhaite se développer, notamment via des acquisitions, dans des secteurs connexes comme la formation. D’où un endettement modeste afin de conserver sa capacité d’autofinancement.

A lire aussi