Les bénéfices de Samsung résistent mieux que prévu au quatrième trimestre

le 15/01/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La bonne orientation des écrans LCD et de la branche télécoms a permis d’amortir la chute de l’activité des semi-conducteurs

Soulagement relatif pour Samsung. Le groupe électronique coréen a certes vu son bénéfice net reculer de 6,6 % au quatrième trimestre à 2.210 milliards de won (2,4 milliards de dollars), mais ceci est bien supérieur aux attentes du marché. Les 22 analystes interrogés par Bloomberg anticipaient en effet un résultat de seulement 1.950 milliards de won. Les ventes consolidées, en hausse de 11 % à 17.480 milliards de won, ressortent également légèrement au dessus du consensus.

Tout n’est pas rose pour le groupe. Le deuxième fabricant mondial de semi-conducteurs derrière Intel a vu les bénéfices de cette division fondre de 74 % à 430 milliards de won en raison de la chute de 85 % l’année dernière du prix des mémoires destinées à stocker temporairement les données fréquemment utilisées. Les analystes s’attentent à un rebond des prix, mais pas avant le deuxième trimestre 2008, les fabricants de semi-conducteurs ayant freiné leurs investissements pour résorber le surplus de production constaté durant l’année 2007. «Les investisseurs seront plus à l’aise avec la société lorsqu’ils constateront un retournement du segment des semi-conducteurs» précise un analyste coréen de Shinhan Securities.

Bénéficiant de l’engouement du public pour les téléviseurs et ordinateurs portables de dernière génération, la demande pour les écrans LCD a en revanche fait tripler les bénéfices de cette division à 920 milliards de won, 10 % au dessus des attentes du marché, confirmant ainsi les bons résultats publiés hier par la joint venture LG Philips. «Les prévisions continuent d’être favorables pour le trimestre en cours» dans cette activité, selon le fonds Yurie Asset Management à Séoul.

Dans les télécoms, Samsung s’attend cette année à une augmentation de la demande pour les terminaux à bas prix (moins de 100 dollars). Ils devraient constituer 40 % du chiffre d’affaires de la division contre 37 % en 2007, tirés par les marchés émergents. Une gestion opérationnelle serrée devrait toutefois permettre au groupe de préserver ses marges après les bons résultats enregistrées au quatrième trimestre 2007, puisque il a dégagé ici des bénéfices en hausse de 67 % par rapport au 4ème trimestere 2006.

Suite à ces résultats, le titre a gagné 2,7 % sur la bourse de Séoul contre une hausse de 0,5 % de l’indice MSCI Asie-Pacifique, ce qui constitue sa plus forte hausse sur les trois dernières semaines.

A lire aussi