Les banques allemandes doivent s'attendre à passer de nouvelles dépréciations en 2008

le 22/01/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

"Nous verrons sûrement la traduction d'une grande partie des turbulences dans les comptes audités de 2007, mais certainement pas la totalité", déclare Axel Weber, le président de la Bundesbank, dans un entretien à paraître mercredi dans le magazine Focus.Il a toutefois estimé qu'on était encore loin d'une vraie crise du crédit.

A lire aussi