Axa acquiert pour 355 millions d'euros la participation de 50 % du groupe Oyak dans Axa Oyak

le 07/02/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’assureur achète la holding commune fondée en 1999, devenue le deuxième assureur non-vie et le huitième assureur vie de Turquie

Axa prend les rênes en main en Turquie en rachetant pour 355 millions d’euros les 50 % de son ancien partenaire Oyak dans leur société commune Axa Oyak. Fondée en 1999, cette dernière est devenue le deuxième assureur turc avec une part de marché de 10 %, selon l’Association des sociétés d’assurance et de réassurance de Turquie. Pendant les six premiers mois de 2007, la joint-venture avait généré un chiffre d’affaires de 342 millions d’euros, en hausse de 20 %, et un résultat opérationnel de 19 millions d’euros, en progression de 26 %. De plus, la société affiche « une des meilleures rentabilités du marché », à savoir un ratio combiné de 98,3 % au premier semestre 2007, souligne Axa.

Axa intègre la totalité de la filiale assurance vie d’Axa Oyak, Axa Oyak Hayat Sigorta. La société, qui devrait changer de nom dans les mois prochains, est aujourd’hui le huitième assureur vie en Turquie avec une part de marché de 5,5 %, au 30 juin 2006, et un chiffre d’affaires de 70 millions d’euros en 2006. Axa acquiert par ailleurs la filiale d’assurance non-vie, Axa Oyak Sigorta, qui appartenait à 71 % à la société mère. Pour 10 millions d’euros supplémentaires, Axa achète également les 1,5 % de l’actionnaire minoritaire Mais Motors, les 27,5 % restants demeurant aux mains des actionnaires actuels. Axa Oyak Sigorta est le deuxième assureur non-vie du pays avec une part de marché de 11,8 % et un chiffre d’affaires 2006 de 507 millions d’euros. Sa progression annuelle a été de 35 % entre 2002 et 2006.

L’opération proposée par Oyak - qui passe en revue ses partenariats dans le cadre de son programme de restructuration, après avoir notamment cédé sa partie bancaire fin juin 2007 à ING - devrait être finalisée avant le printemps. Elle permet à Axa d’« augmenter significativement sa présence en Turquie, en ligne avec la stratégie de renforcement de l’exposition aux marchés émergent». Ce pays représente actuellement environ 10 % du chiffre d’affaires de la région Méditerranée, comprenant 14 pays, qui compte à son tour pour 8 à 9 % du chiffre d’affaires total du groupe. « C’est un petit marché pour l’instant, mais à très fort potentiel », assure Axa, ajoutant que les taux de pénétration sont actuellement de seulement 1,4 % en non-vie et de 0,2 % en vie. En 2006, le marché turc de l’assurance a atteint 6,6 milliards de dollars de primes, selon une étude de Swiss Re, l’assurance vie ne représentant que 15 % du total.

A lire aussi