Les auditeurs font cause commune

le 14/01/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les commissaires aux comptes et les directeurs financiers ont besoin de davantage d’autonomie afin d’user de leur propre jugement pour l’établissement des comptes des entreprises. C’est le sentiment qu’ont exprimé les dirigeants des grands cabinets internationaux, à savoir PricewaterhouseCoopers, Deloitte, Ernst & Young, KPMG, BDO International et Grant Thornton, au sein d’un document commun. Ils plaident pour l’usage de principes plutôt que de règles strictes préétablies.

A lire aussi