Les assureurs tiennent le choc en Europe

le 29/02/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Après Allianz, Axa et Aviva ont prouvé que la crise du subprime affecte peu leur cœur de métier

Dans la tempête actuelle, au moins un pan de l’industrie financière tient bravement le cap : les assureurs européens. Après Allianz, Axa et Aviva ont démontré hier que la crise du subprime, essentiellement bancaire, avait épargné leur cœur de métier fin 2007. Generali, le dernier membre du quarté de tête en Europe, présentera ses résultats le 17 mars, mais a déjà dit qu’il dépasserait ses objectifs. Investisseurs de long terme, et moins enclins à s’exposer à des actifs en dollars compte tenu de la structure de leur passif, les compagnies européennes affichent une part minime de subprime dans leurs portefeuilles. Rien de comparable avec l’accident de l’américain AIG au dernier trimestre. Ce n’est pas pour autant que la crise ne les atteint pas. Ses effets indirects se font sentir dans leurs activités bancaires, comme Dresdner chez Allianz, et dans leurs pôles de gestion. Et leurs résultats financiers pâtiraient en 2008 d’un décrochage des marchés actions. Ce qui explique qu’Axa se montre bien prudent dans ses prévisions.

A lire aussi