ASML révise drastiquement à la baisse ses prévisions de chiffre d’affaires

le 19/12/2008 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe n’espère plus que 450 à 500 millions d’euros de ventes au quatrième trimestre, et 180 à 250 millions au premier trimestre 2009

Frappé de plein fouet par la crise, ASML lance un avertissement sur ses ventes. L’équipementier en semi-conducteurs n’espère plus qu’un chiffre d’affaires de 450 à 500 millions d’euros au quatrième trimestre 2008, au lieu des 530 millions annoncés le 15 octobre dernier. Avec la forte baisse des prises de commandes et les nombreux reports de livraison, le numéro un mondial des machines à lithographier n’attend plus qu’un chiffre d’affaires compris entre 180 et 250 millions au premier trimestre 2009. Le groupe néerlandais pourrait ajuster ces perspectives le 15 janvier prochain, lors de la publication des résultats 2008.

«Nous n'avions jamais vu auparavant une baisse si forte et si soudaine de la demande de systèmes de lithographie », déclare Eric Meurice, PDG d’ASML. «C’est sans précédent, aucun modèle d’entreprise ne peut s'en sortir dans un tel climat», estime Eric de Graaf, analyste chez Petercam, tout en recommandant la vente sur le titre. En revanche, Goldman Sachs passe à l’achat sur le titre, invoquant «une technologie différenciée, sa part de marché dominante et son solide bilan».

Si, le mois dernier, Gartner et WSTS anticipaient une baisse de 2,2% des ventes de semi-conducteurs en 2009, Gartner a révisé mardi sa prévision, anticipant un recul de 16,3% l'an prochain, après une chute attendue de 24,4 % au quatrième trimestre 2008.

Pour faire face, ASML est contraint à prendre des mesures drastiques. Entre le quatrième trimestre 2008 et le deuxième trimestre 2009, le groupe réduira ses effectifs de plus de 10%, soit 1.000 salariés, principalement sous contrat temporaire. ASML fermera aussi des sites de production, pour un total de quatre semaines, au cours du premier semestre 2009. Des mesures qui engendreront des charges de 120 à 150 millions d’euros, imputables pour la majorité sur les comptes du quatrième trimestre 2008. Et en raison des plus faibles niveaux de ventes attendus dans les années à venir et avec l’arrivée de nouveaux modèles de scanners plus compétitifs, ASML prévient qu’il devra passer des provisions pour dépréciations sur certains actifs. Toutefois, ces nouvelles mesures couplées aux anciennes actions prises six mois auparavant, permettront d’économiser 50 millions d’euros par trimestre, dès le début de l’année 2009.

A lire aussi