Les acteurs de marché se mettent en ordre de bataille pour le Brexit

le 23/06/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les opérateurs boursiers et les banques se préparent à une journée potentiellement très chargée vendredi. Les traders sur forex veilleront toute la nuit.

Les acteurs de marché se mettent en ordre de bataille pour le Brexit
En ce jeudi 23 juin, les Britanniques votent pour le maintien ou non du Royaume-Uni au sein de l'Union européenne.
(Crédit European Union)

Alors que les Britanniques votent aujourd’hui sur l’avenir de la relation entre le Royaume-Uni et l’Union européenne (UE) et que les enquêtes d’opinion restent particulièrement serrées, les opérateurs boursiers se préparent à faire face à des pics d’affluence sur les marchés et à une volatilité importante. Les répercussions promettent d’être particulièrement violentes en cas de vote favorable à une sortie de l’UE, la livre ayant touché hier un plus haut de cinq mois face au dollar, signe que les marchés ont privilégié l’hypothèse du maintien.

Les opérateurs boursiers sont confiants dans leur capacité à faire face aux risques de volatilité. «Euronext a pris les mesures nécessaires pour gérer la hausse significative des volumes échangés et la volatilité élevée anticipée sur les jours qui précèdent et suivent le référendum britannique», a déclaré la Bourse parisienne. Dans une note aux clients, l’opérateur précise avoir enclenché un «fast market» du 20 au 27 juin sur ses dérivés, ce qui signifie que «les limites de prix sont élargies ou suspendues et les fournisseurs de liquidité peuvent être relevés de certaines ou de toutes leurs obligations». Les coupe-circuits habituels, qui suspendent la cotation de titres dont la valeur dévie de plus de 10% par rapport à son prix d’ouverture, resteront en place.

Des dispositions similaires existent chez Bats. «Nos marchés sont résilients et ont été testés pour gérer des volumes plusieurs fois supérieurs à notre journée la plus chargée», indique l’opérateur. Le London Stock Exchange n’a rien annoncé de particulier, mais il possède ses propres coupe-circuits. Ceux-ci s’enclenchent selon les titres au franchissement de seuils allant de 3% à 10% et entraînent la mise aux enchères des titres concernés avant la reprise de leur cotation.

Plusieurs banques feront veiller leurs traders sur le marché des changes la nuit de jeudi à vendredi, comme à la Société Générale, qui a aussi prévu de mettre à contribution ses équipes recherche tout au long du vendredi pour des mises à jour en temps réel. Des hedge funds ayant commissionné des enquêtes de sortie des urnes, les mouvements de la livre sterling durant la nuit pourraient donner une indication des résultats. Les résultats officiels arriveront au compte-gouttes et une tendance claire devant se dégager au petit matin.

Sur le même sujet

A lire aussi