La Française veut accélérer son développement international

le 20/06/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La société de gestion, qui ambitionne de doubler ses actifs internationaux d’ici 2020, va encore étendre ses implantations européennes dans les prochains mois.

La Française Global Asset Management comptait 33,8 milliards d’euros d’encours à fin 2015.
La plus importante position de La Française hors de France se situe actuellement dans le Benelux.
(Photo DR.)

La croissance future de La Française reposera davantage sur l’international. La société de gestion filiale du Crédit Mutuel Nord Europe, qui a enregistré en 2015 une collecte record de 4,1 milliards d’euros, ambitionne de faire grimper de 37% ses actifs sous gestion d’ici 2020, à 72 milliards. Les encours internationaux ont vocation à quasiment doubler, ce qui augmenterait leur part de 15% environ aujourd'hui à 20%.

«Nous avons ouvert au premier semestre des bureaux en Allemagne, à Francfort, en Belgique, à Bruxelles», a rappelé le directeur général de La Française, Patrick Rivière, à l’occasion d’une conférence organisée vendredi à Milan en Italie, où le groupe a signé en 2015 plusieurs accords de distribution avec des réseaux. «Notre couverture européenne sera étendue à d’autres villes dans l’année à venir», a ajouté Patrick Rivière.

Doté d’un nouveau bureau londonien depuis octobre, destiné à favoriser la collaboration avec ses différents gérants affiliés, le dispositif est articulé autour du siège luxembourgeois, qui regroupe depuis juin 2015 La Française Bank et La Française International. La plus importante position de La Française hors de France se situe pour l’heure dans le Benelux, où elle gère plus de 1,6 milliard d’euros d’actifs.

En dehors du Vieux Continent, le groupe a également fait ces derniers mois plusieurs mouvements stratégiques en direction de l’Asie. En février dernier, La Française a ainsi annoncé la prise de contrôle de Forum Securities, une filiale de Forum Partners établi notamment à Singapour. Devant initialement être clôturée d’ici la fin du premier trimestre, la transaction a pris un peu de retard et sera bouclée dans les semaines à venir.

Cette opération, qui renforce les positions de La Française auprès de la clientèle de banque privée asiatique, a précédé d'un mois l’annonce de l’ouverture d’un bureau en Corée du Sud, à Séoul. «Les investisseurs institutionnels coréens ont un fort intérêt pour l’immobilier britannique, allemand et français», a souligné Philippe Lecomte, le directeur général de La Française International. La structure dispose désormais de trois implantations asiatiques en comptant le site historique de Hong-Kong.

Sur le même sujet

A lire aussi