MSCI ferme à nouveau la porte aux actions chinoises A

le 15/06/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Après consultation des investisseurs, la société n'intégrera pas les actions cotées en Chine continentale dans son indice phare des marchés émergents.

Une vue de Shanghai. Tomohiro Oshumi/Bloomberg

Revers pour les autorités chinoises. Après consultation des investisseurs internationaux, le spécialiste américain des indices boursiers MSCI a annoncé mardi soir, une fois de plus, qu'il n'intégrerait pas 5% des actions chinoises A, libellées en renminbi, dans son indice MSCI Emerging Markets, un point de référence pour les gestionnaires d'actifs, les fonds de pension et les assureurs. Quelque 1.500 milliards de dollars d'investissements dans le monde sont indexés sur cet indice phare, notamment via le fonds indiciel coté (ETF) iShares MSCI Emerging Markets.

«Les investisseurs institutionnels internationaux ont clairement indiqué qu'ils apprécieraient des progrès supplémentaires en matière d'accessibilité du marché des actions A chinoises avant qu'elles ne soient incluses dans l'indice MSCI Emerging Markets», a expliqué Remy Briand, directeur de la recherche de MSCI, dans un communiqué. L'inclusion des actions cotées en Chine continentale aurait marqué un signe de confiance vis-à-vis du développement du marché chinois, alors que Pékin a mis en route un certain nombre de réformes de marché. Les autorités ont notamment annoncé un assouplissement du programme de quotas pour les investisseurs étrangers qualifiés (QFII).

Malgré ces efforts, la crise boursière de l'été dernier a mis en lumière des problèmes de fonctionnement du marché avec une vague de suspensions de cotation. Cette intégration dans les indices de MSCI est néanmoins considérée par les analystes comme inévitable à terme. Les marchés boursiers de Shanghai et de Shenzhen se situent tous les deux plus de 40% en deçà de leurs pics de juin 2015 mais combinés, ils représentent encore le second marché boursier mondial en termes de capitalisation, derrière New York mais devant Tokyo. Les actions chinoises cotées à New York et Hong Kong sont déjà représentées dans l'indice MSCI Emerging Markets.

Retour du Pakistan

MSCI a par ailleurs décidé hier de consacrer le retour dans l'indice du Pakistan après plus de 7 ans d'absence. Le fournisseur d'indices a reconnu les avancées positives de la Bourse pakistanaise au cours des dernières années qui ont permis de faire croître la liquidité et d'augmenter la capitalisation boursière. Les actions cotées au sein du nouveau Pakistan Stock Exchange représenteront 0,2% de l'indice des marchés émergents après l'entrée en vigueur de cette modification en mai 2017.

Sur le même sujet

A lire aussi