Le marché actions chinois attend le verdict de MSCI

le 13/06/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le fournisseur doit annoncer demain soir s'il intègre les actions chinoises de classe A dans son indice marchés émergents.

Le marché actions chinois est évalué à plusieurs milliers de milliards de dollars.
MSCI inclurait d’abord les actions chinoises avec un poids de 5%.
(Crédit Bloomberg.)

L'heure du verdict est pour demain soir. La China Securities Regulatory Commission (CSRC), l’autorité des marchés financiers, s’est activée ces derniers mois pour assurer l’inclusion des actions chinoises de classe A dans l’indice marché émergents de MSCI. Depuis la nomination de Liu Shiyu à sa tête en février, le CRSC a tâché de remédier aux carences relevées par le gestionnaire d’indices. Les restrictions sur la mobilité des capitaux investis depuis l’étranger ont ainsi été relâchées en février, sans être pour autant abandonnées, et les procédures d’autorisation pour obtenir un quota sous le régime QFII et RQFII ont été simplifiées et automatisées jusqu’à un certain montant.

Plus récemment, des limites ont été mises en place sur la possibilité donnée aux entreprises chinoises de suspendre leur cotation, une attente forte des investisseurs depuis la déroute des marchés chinois l'été dernier qui avait entraîné la suspension de 30% des titres. Les autorités ont également clarifié la prise en compte du bénéficiaire ultime.

Une inclusion qui serait effective
au printemps 2017

«Les autorités ont tenu compte des sujets mentionnés par MSCI et il y a eu des avancées significatives qui vont dans le sens d’une inclusion» estime Frank Benzimra, stratégiste actions Asie chez SG CIB. En conséquence, Goldman Sachs a relevé la semaine dernière la probabilité d’une inclusion de 50% à 70%. Des points soulevés par MSCI restent néanmoins problématiques. Les produits d’investissements incluant des actions de classe A doivent notamment obtenir une autorisation des régulateurs chinois, quel que soit leur lieu d’émission.

«Par rapport à l’année dernière, le marché est beaucoup plus positif en raison des efforts consentis et des clarifications apportées, il y a moins d’hostilité à leur inclusion», note Frank Benzimra. L’enjeu est important pour les autorités chinoises: 1.500 milliards de dollars prennent pour référence l’indice MSCI marchés émergents. Pour autant, «même s’il y a une inclusion, celle-ci ne sera a priori effective qu’au printemps prochain et se fera très graduellement. L’effet sera positif sur le sentiment mais les flux resteront modestes par rapport à la taille du marché.» MSCI envisage une inclusion initiale des actions chinoises avec un poids de 5%, ce qui représenterait environ 1% de l’indice et engendrerait des flux de quelques milliards de dollars, une goutte d’eau dans un marché chinois de plusieurs milliers de milliards. 

Sur le même sujet

A lire aussi