La BCE se montre audacieuse pour ses premiers achats d’obligations d’entreprise

le 10/06/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Pour débuter son programme, la BCE n'a pas hésité à acquérir les titres «crossover» de Telecom Italia, et ceux de Volkswagen.

Vue aérienne de la BCE à Francfort.
La BCE se donne la liberté d’intervenir sur des titres notés jusqu’à «BBB-» dans le cadre du CSPP.
(Crédit ECB.)
La Banque centrale européenne (BCE) n’a pas froid aux yeux. Pour la première journée de son nouveau programme d’achats d’obligations d’entreprise (CSPP) mercredi, elle n’a pas hésité à acheter des titres qui sont notés à la fois en catégorie investisseur ou spéculative selon les agences ...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi